Cooâââ ! On parle de moâ :-)

Crapaud, un allié précieux du jardinier !

Crapaud, un allié précieux du jardinier !

Le crapaud commun, scientifique nommé Bufo bufo est l’espèce de crapaud la plus répandue en Europe et il est l’amphibien le plus fréquent dans les jardins. C’est aussi le plus gros crapaud d’Europe. La femelle, plus grande que le mâle, peut atteindre plus de 12 cm. Avec son apparence repoussante, le pauvre Bufo bufo jouit d’une bien mauvaise image, qui n’est pas améliorée par les croyances populaires et la sorcellerie à laquelle on l’associe ! Malgré sa mauvaise réputation, le crapaud commun est pourtant un allié important du jardinier qui mérite parfaitement sa place dans votre jardin !

En effet, le crapaud commun se nourrit principalement d’insectes divers et de petits animaux qu’il attrape avec sa langue collante, notamment les limaces, les mouches, les chenilles et les escargots, protégeant ainsi les plantes de votre jardin de ces ravageurs potentiels. Son régime alimentaire est aussi complété par des araignées, des vers de terres, des fourmis, des cloportes, et autres scarabées. Le crapaud joue donc un rôle capital dans la régulation des invertébrés au jardin. Le crapaud commun part en chasse uniquement le soir venu, ce qui fait de lui non seulement un précieux allié mais aussi un allié discret ! Pendant le jour, il se tient généralement sous une pierre, un tas de bois ou un tas de feuilles mortes.

Faciliter la vie des crapauds, quelques gestes écolo !

Faciliter la vie des crapauds, quelques gestes écolo !

Comme la plupart des amphibiens, la destruction de leurs milieux et l’assèchement des marais ainsi que les pesticides constituent une menace importante pour l’espèce. Beaucoup de Crapauds communs sont également écrasés sur les routes en rejoignant leur zone de reproduction. Il faut savoir qu’en France, le Crapaud commun est protégé par l’article 1 de l’arrêté du 22 juillet 1993, et par la convention de Berne (annexe III). Cette espèce est aussi classée parmi les espèces « à surveiller », dans le livre rouge des vertébrés de France. Si vous en avez un dans votre jardin, quelle chance ! Profitez de ses nombreux services et facilitez lui la vie en laissant des coins naturels et des abris tels que des tas de bois, de pierres ou de feuilles ou il pourra trouver refuge durant la journée, durant l’hibernation et lorsque vous passerez la tondeuse. Evitez également d’utiliser des produits chimiques qui sont bien sûr très nocifs pour les amphibiens. Attention également à ne pas les déplacez car fidèles à leur lieu de naissance, ils tenteront toujours de revenir à leur source, même au péril de leur vie !

Avertissement : Déposer un baiser sur la joue d’un crapaud, ne le transformera pas instantanément en un jeune prince très beau » !

Avertissement : Déposer un baiser sur la joue d’un crapaud, ne le transformera pas instantanément en un jeune prince très beau » !

Sur le dos, sa peau est pustuleuse, c’est-à-dire couverte de verrues formées par des glandes granuleuses, capables de secréter un venin qui a pour fonction de protéger les crapauds contre les prédateurs et qui joue aussi un rôle antiseptique et antibiotique pour un animal qui ne possède pas un système immunitaire aussi performant que celui des mammifères. Peu dangereux pour l’homme, à l’exception de quelques princesses téméraires qui on pour habitude de porter le crapaud à leur bouche, le venin l’est davantage pour les chiens ou les chats trop curieux. En effet, pour les petits chiens, la seule prise en gueule de crapauds suffit pour provoquer les premiers signes en moins de 20 min. Les symptômes digestifs sont la salivation, les vomissements et parfois des diarrhées s’il y a eu ingestion. Sur le plan nerveux, les symptômes sont l’ataxie, les tremblements, les convulsions. Dans les cas d’intoxication extrême, ces symptômes peuvent aboutirent au décès de l’animal ayant eu la mauvaise idée de s’en prendre au crapaud.



:-)))) Merci à Lucas : Gérant de la jardinerie en ligne Alsagarden, passionné par le monde végétal et les plantes rares en particulier.