WWOOFing et famille : conseils à la source

Plus de 500 hôtes acceptent de recevoir des WWOOFeurs en famille. Une belle idée qui pose des questions d’organisation. Retours d’expériences d’hôtes et de WWOOFeurs

Un accueil réglementé

Il faut être majeur et avoir adhéré à l’association pour être WWOOFeur. A ce titre, un enfant ne peut bien sûr pas être considéré comme tel. Si il peut accompagner et participer à certaines activités, cela doit se faire en accord avec l’hôte, et bien sûr sous la responsabilité de ses parents.

Vous souhaitez partager vos conseils et expériences de WWOOFing en famille avec d’autres adhérents ? N’hésitez pas à nous écrire à hello@wwoof.fr, nous vous recontacterons pour recueillir vos témoignages.

Aide au financement : un an après, témoignage d'un groupement de producteurs bio

Association à but non lucratif, WWOOF France aide les projets agricoles biologiques à se lancer. Ici, Les jardins de l’Estuaire reviennent sur ce coup de pouce financier un an après.

Arrivage d’une butteuse-bineuse : elle servira à façonner des buttes pour les cultures. Elle permet aussi le désherbage mécanique … donc sans produit chimiques.

“ Le GIE "Les jardins de l'estuaire", c'est 7 maraîchers et une productrice de raisins qui s'associent sur un même territoire, l'estuaire nord de la Gironde.

Approvisionner les cantines scolaires en bio

L'objectif est d’approvisionner les cantines scolaires en bio et donc d’être capable de répondre collectivement à cette demande très forte en se dotant d'outils communs et en développant la coopération sur tous les plans. Tous en bio et tous fraichement installés, le projet de GIE (groupement d’intérêt économique) qui regroupe nos structures a bientôt un an.

Une aide pour lancer le projet et aussi permettre le montage financier

Lors de l’assemblée générale de WWOOF France 2018, nous avons sollicité un don à hauteur de 20% des investissements globaux. Ce don voté à la majorité nous permet non seulement de lancer l'aventure mais aussi de justifier "l'apport privé" demandé par l’Europe et la région dans nos demandes de subventions.

Une butteuse-bineuse pour le désherbage mécanique

Aujourd'hui, tout a été accepté et nous commençons à réaliser les premiers achats dont voici un exemple sur l’image ci-contre. De la part des paysannes et paysans bio du GIE, merci encore à WWOOF France ! Nous vous disons à très bientôt car nous recevons sur la ferme de la Gravelle, membre du GIE, la prochaine assemblée générale de l’association.”

Julien, paysan et maraîcher aux Jardins de l’Estuaire (voir son profil Hôte)

L'été de ferme en ferme de Jocelyn Marquès - 5/5

WWOOFeur et photographe, Jocelyn Marques, a baladé son appareil photo de verger bio en ferme apicole pour saisir l’esprit du WWOOFing. D’avril à août 2018, il a vécu dans cinq fermes et restitue ici l’esprit de transmission entre hôtes et bénévoles.

Etape 5/5 : soin des chevaux dans un ranch

Pour mon dernier séjour, j’ai eu la chance d’être accueilli dans un lieu atypique, le ranch de Candaü, chez Raphaël et Dounia. Ils se sont rencontrés à Tahiti il y a deux ans et demi. Et voilà maintenant un peu plus d’un an qu’ils se sont lancé dans la construction de leur havre de paix, le ranch de Candaü. Installés près de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques sur un terrain de 11 hectares de bois et de prairies. Dounia et Raphaël souhaitent bâtir un lieu dédié au cheval au coeur d’une nature resplendissante. Pension, dressage, élevage, cours d’équitation, randonnées à cheval, en poney, à dos de lamas et pourquoi pas de chameau. Pour le moment, le ranch est en construction, il ouvrira ses portes au public dans un an ! 

J’ai partagé cette expérience avec Oscar et Gislaine qui découvraient le WWOOFing. Oscar, un espagnol de 25 ans venu des Îles Canaries pour faire du WWOOFing afin d’apprendre le français. Raphaël et moi-même parlons très bien espagnol, et nous avons donc pu l’aider à comprendre. Gislaine a 47 ans et elle enseigne les mathématiques. Grande amatrice d’équitation, elle est venue pour le plaisir de passer du temps à s’occuper des chevaux. 

L'été de ferme en ferme de Jocelyn Marquès - 4/5

WWOOFeur et photographe, Jocelyn Marques, a baladé son appareil photo de verger bio en ferme apicole pour saisir l’esprit du WWOOFing. D’avril à août 2018, tout en participant aux activités quotidiennes, il lui a été permis de photographier et de filmer les moments de vie entre hôtes et bénévoles.

Etape 4/5 : maraîchage sur la route de Compostelle

Début août, je me suis rendu dans le Tarn-et Garonne, sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est dans le hameau de Mathaly, sur les côteaux de Moissac que Valentin s’est installé comme maraîcher il y a deux ans. Sur sa petite ferme de 15 hectares, poussent sous serre, des tomates, concombres, poivrons, aubergines, melons et courgettes en été, et épinards, radis, et mâche en hiver. Mais aussi des haricots, carottes, betteraves, choux et physalis en plein champ. Valentin cultive aussi des fruits dans ce cadre superbe. Valentin a énormément de projets pour développer sa ferme. Il a déjà accueilli six WWOOFeurs depuis son installation et ne compte pas s’arrêter là.

Je suis resté 10 jours à la ferme. Il n’y avait pas d’autres WWOOFeurs. J’ai donc passé beaucoup de temps avec Valentin à l’aider et à discuter. J’ai pu l’accompagner à une foire bio ainsi qu’à deux marchés, nous nous sommes baladés en vélo et, à plusieurs reprises, nous somme allés visiter le très beau village de Moissac,  profiter du soleil en terrasse, manger une pizza, voir un petit concert. C’était vraiment un super séjour, très enrichissant sur le plan humain. 

WWOOF France, invitée d'AgroParisTech sur l’agroécologie et le partage de connaissances

Tutoriels en ligne, fablab, plateformes de makers, lieux d’échanges de pratiques : la Grande Ecole AgroParisTech invite WWOOF France pour une journée d’étude sur les apprentissages individuels et collectifs.

David Marie, un des fondateurs de WWOOF France témoignera de la force du WWOOFing dans les nouveaux processus de formation aux pratiques agroécologiques. Depuis sa fondation en 1971, le WWOOFing met en relation des agriculteurs qui expérimentent des méthodes de production respectueuses de la nature et des curieux venus se former en contact direct avec les fermes.

La table ronde sera animée par Emmanuel Kessous, professeur de sociologie à AgroParisTech. Il recevra aussi David-Alexandre Lobryde l'espace test agricole du 100e Singe et Sename Koffi, de la plateforme togolaise Woelab de Lomé.

Plus d’infos ? Le programme complet de ce jeudi 7 février est ici !

visuel news agroparistech.jpg

L'été de ferme en ferme de Jocelyn Marquès - 3/5

WWOOFeur et photographe, Jocelyn Marques, a baladé son appareil photo de verger bio en ferme apicole pour saisir l’esprit du WWOOFing. D’avril à août 2018, tout en participant aux activités quotidiennes, il lui a été permis de photographier et de filmer les moments de vie entre hôtes et bénévoles.

Etape 3/5 : maraîchage sur sol vivant en Dordogne

Début juillet je me suis rendu en Dordogne à la ferme de Cagnolle. Inspiré par les travaux de M. Fukuoka, S. Holzer et D. Soltner, Benoit et Carmen expérimentent sur 13 hectares en permaculture. En lien avec l’association Maraîchage Sol Vivant, ils revendiquent une agriculture innovante pour produire en quantité mais dans le respect du vivant, sans polluer et en régénérant leur sol. Ils travaillent aussi à la mise en place d’un atelier d’aquaponie dans une serre dôme et projettent d’auto-produire l’alimentation des poissons. En 10 ans, à force de volonté, leur ferme est devenue un lieu incontournable qui forme au maraîchage sur sol vivant. Je suis très admiratif face au travail accompli. Durant ce très beau séjour j’ai passé beaucoup de temps avec deux autres WWOOFeurs. Thibaut, alsacien de 27 ans qui est venu dans une démarche d’apprentissage avant de s’installer en tant que maraîcher. Marie avait déjà séjourné dans la ferme il y a quatre ans. Titulaire d’un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (BPREA), elle connaissait déjà très bien le métier. Elle était là pour donner un coup de main, peaufiner ses connaissances et tout simplement pour passer du bon temps avec Benoît et Carmen.

L'été de ferme en ferme de Jocelyn Marques - 2/5

WWOOFeur et photographe, Jocelyn Marques, a baladé son appareil photo de verger bio en ferme apicole pour saisir l’esprit du WWOOFing. D’avril à août 2018, tout en participant aux activités quotidiennes, il lui a été permis de photographier et de filmer les moments de vie entre hôtes et bénévoles.

Etape 2/5 : maraîchage, élevage et boulangerie à la Gravelle

Direction l’estuaire de Gironde, entre Bordeaux et Royan, à la ferme de la Gravelle. On y pratique plusieurs activités, agricoles et artisanales, mais surtout on y défend une agriculture paysanne, bio et actrice de son territoire. Je vais passer une partie de mon séjour avec Julien et Mélanie sur la partie maraîchage. Anciens parisiens installés là depuis trois ans. Ce jeune couple et leurs trois enfants ne manque pas d’énergie et de projets ! Maraîchage, augmentation de la surface de culture, création d’un pré-verger … J’ai enrichi mes quelques notions de maraîchage, j’ai appris à faire du pain bio avec Fanny la boulangère, assisté à la tonte des moutons avec les éleveurs, joué de la musique et longuement échangé avec Robert, un artiste anglais installé sur la ferme depuis dix ans. 

En compagnie de deux autres bénévoles, Ana et Aude, nous avons visité les villages environnants, chanté, dansé, énormément discuté et rit. Nous avons tous les trois passés beaucoup de temps dans les serres ainsi qu’en plein champ. La diversité des activités quotidienne nous a permis de prendre conscience de l’ampleur du travail ainsi que de sa complexité.

L'été de ferme en ferme de Jocelyn Marques - 1/5

WWOOFeur et photographe, Jocelyn Marques, a baladé son appareil photo de verger bio en ferme apicole pour saisir l’esprit du WWOOFing. D’avril à août 2018, tout en participant aux activités quotidiennes, il lui a été permis de photographier et de filmer les moments de vie entre hôtes et bénévoles.

Etape 1/5 : apiculture chez Michel et Catherine

L’aventure a commencé le 16 avril dans la Creuse, chez Michel et Catherine, un couple d’apiculteur. Pissenlit, acacia, sapin ou châtaignier, depuis 2005, ils produisent un miel bio délicieux. Proches de la nature et des animaux, ils ont à coeur de transmettre leur savoir et leur quotidien. Ils accueillent des WWOOFeurs depuis maintenant un an. On y vit au rythme des abeilles.

Durant mon séjour, j’ai rencontré d’autres WWOOFeurs venus s’initier à l’apiculture. Vérèna, une allemande qui découvrait la France pour la première fois, Bertrand et Mathieu, professeurs d’histoire-géo en Ile-de-France. Leur humour et leur curiosité ont rendu leur séjour mémorable !

Ensemble, Michel nous a fait vivre une expérience extraordinaire : la transhumance de trois millions d’abeilles sur plus de deux cents kilomètres. Une sacrée aventure et un premier contact passionnant avec les abeilles. 

A paraître : "Enquête de campagne, le double discours du syndicalisme au pouvoir"

C’est sous ce titre que sortira dans quelques jours une enquête-bilan sur le dernier mandat des syndicats au pouvoir. L’auteur y analyse à travers plusieurs exemples concrets et récents, les choix menés en faveur de l’agro-industrie, au détriment d’une agriculture biologique respectueuse de la nature.

C'est parce que notre vision est celle d'un tissu rural dynamique avec des agriculteurs experts en transition écologique et en nourriture de qualité, que nous publierons ce document sur notre site dès sa sortie. D’ici là afin qu'il enrichisse encore nos réflexions, et nos actions, nous le mettons à disposition de nos adhérents WWOOF France exclusivement : il suffit de nous en faire la demande expresse par email.

Se former librement à l’agriculture sur sol vivant !

Se former librement à l’agriculture sur sol vivant !

Parce que comprendre la vie d’un sol devient une donnée essentielle pour être agriculteur, nous vous signalons deux organismes qui proposent des centaines d’heures de formation vidéo Open-source et en libre accès : Maraîchage Sol Vivant et Ver de Terre production

Read More

Réunion WWOOF France / Nouvelle Aquitaine à la ferme de la Gravelle

credits photo: Jocelyn Marques

Lors de cette assemblée, regroupant Hôtes et WWOOFeurs, 32 personnes étaient présentes. 

Cette réunion a tout d’abord permis de tous se rencontrer, de partager et de mettre en avant les valeurs qui animent l’ensemble des adhérents présents au sein de l’association.

 Il est dommage que certains hôtes abusent de l’autogestion de la communauté et ternissent l’image de l’association, cependant il ne faut pas entrer dans une politique de contrôle abusif qui enlèverait la spontanéité des échanges !

Pour pallier à ces débordements, les commentaires sont primordiaux. Le rôle des référents est également un appui fort afin de rappeler les valeurs du WWOOFing lors des visites. Ces visites ont pour objectif d'être développées pour apprécier la situation sur place avant toutes nouvelles adhésions. 

Au sortir de cette réunion, la région Nouvelle Aquitaine compte maintenant 10 référents possibles sur 12 départements. Seuls les départements du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques en sont encore dépourvus.

Cette journée d’échange à la ferme de la Gravelle était la première rencontre régionale Hôtes / WWOOFeurs organisée par l’association.
Au vu du retour de chacun, une prochaine réunion régionale sera organisée. Reste à définir quelle région et quand cette réunion aura lieu.

Nouvelles actualités sur Latitudes Food : focus CACAO

Palma Real. Equateur. 15h.
Je m’enfonce dans la jungle pour aller me dit-on récolter du cacao. Mais bon sang de bois, je ne risque pas de trouver de cultures ici. Il y a beaucoup trop de végétation et d’arbres de toute sorte !

Je vais, en fait, prendre une leçon de choses !

 

Uploaded by Latitudes Food on 2018-01-20.

Après cinq bonnes minutes de marche, je retrouve le couple propriétaire de la parcelle qui est déjà en train de récolter les cabosses de cacao. Mais il y a aussi des noix de coco, des mangues, des bananes plantains… Il ne me faut pas longtemps pour comprendre qu’ils sont en agroforesterie, comme tous les producteurs ici qui sont affiliés à la coopérative Fonmsoeam en même temps qu’ils sont en bio.

Et pourtant, je vais passer plusieurs jours lire la suite

 

Le Domaine National de Chambord rejoint la communauté du WWOOFing!

Le Domaine National de Chambord rejoint la communauté du WWOOFing!

Quelle belle surprise quand nous avons eu au téléphone le domaine national de Chambord qui nous annonçait leur désir de rejoindre la communauté WWOOF France pour accueillir des WWOOFeurs sur leur vignoble.

N'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil sur leur profil!

Read More